Journal de pousse – Bilan 2021

Il y a quelques années, j’ai découvert le monde merveilleux des produits capillaires naturels. Depuis, l’apparence de mes cheveux s’est progressivement transformée. Chaque année, ils sont de plus en plus forts, j’ai de moins en moins de fourches (à vrai dire je n’en avais plus du tout !), et mes boucles ont retrouvé leur ressort d’antan !

Mais, si pendant de nombreuses années j’ai préféré porter mes cheveux courts, aujourd’hui je souhaite les laisser pousser ! Jusqu’où ? Nous verrons !

Je vous emmène aujourd’hui dans ce long voyage avec pour destination des cheveux longs, et surtout, des cheveux sains. #longhairjourney

Dans ce premier article, je vais passer en revue l’année 2021 : la longueur que j’ai gagnée, mes coupes de cheveux, les soins que j’ai mis en place, mais aussi… mes échecs ! Car oui, il y en a eu.

Janvier 2021

Février : Première coupe de cheveux

J’ai mesuré mes cheveux à la fin du mois de février, en prenant trois mesures (base du crâne, tempes, et sommet du crâne) puisque ma coupe est dégradée.

Base du crâne24-25cm
Tempes29-30cm
Sommet du crâne27-30cm

Cure de spiruline

La spiruline est une micro-algue riche en protéines, en zinc, et en bêtacarotène. J’ai fait cette cure pour soutenir mes apports en fer, car j’étais alors carencée. La spiruline a des vertus antioxydantes, elle aide également à lutter contre la chute de cheveux et permet de les fortifier, notamment en soutenant la synthèse de kératine !

En un mois, mes cheveux ont poussé de 2 à 3cm selon les mèches ! Depuis mon « big chop » en 2015, j’ai moins de rétention des longueurs, c’est à dire que mes cheveux poussent normalement et que ma pousse peut s’observer puisque mes longueurs ne cassent plus. J’ai même pu observer que mes cheveux poussaient relativement vite par rapport à la moyenne.

Photo de Darina Belonogova sur Pexels.com

Changement de routine

Ma routine était jusqu’ici plutôt simple, mais il me manquait une étape essentielle car mes cheveux s’asséchaient au fil des jours suivants mon shampoing. Ils étaient bien hydratés le jour même, mais devenaient très mousseux après trois jours : j’étais donc obligée de recommencer ma routine alors que mon cuir chevelu n’était pas du tout gras (j’ai une nature de peau plutôt sèche).

J’ai donc ajouté un produit coiffant à ma routine : la crème sans rinçage (leave-in). Ce soin permet de conditionner les cheveux et d’éviter qu’ils ne se déshydratent au fil des jours. Ce produit est particulièrement important pour les cheveux bouclés, mais il en existe toute une variété, avec des compositions plus ou moins riches, ce qui permet de s’adapter à toutes les natures de cheveux. Ainsi les cheveux s’emmêlent moins, ce qui limite la casse puisque le brossage trop agressif est la première cause de casse de nos longueurs !

J’ai instantanément remarqué que mes cheveux étaient plus hydratés, ils s’asséchaient moins au fil des jours et j’avais bien moins de frisottis.

Avril : Cure D-Lab Absolu de kératine et complexe pousse

J’ai suivi la cure D-Lab sur 3 mois afin d’optimiser la pousse de mes cheveux, qui est toujours plus intense au printemps (tout comme leur chute !).

Le Complexe de pousse contient de la roquette et de la spiruline (décidemment !) ainsi que des acides aminés et des vitamines du groupe B. L’Absolu de Kératine contient 500 mg de kératine pure par gélule.

Après 3 mois, grâce à mes soins réguliers, j’ai réussi à maintenir mes cheveux correctement hydratés : mes pointes étaient saines : ni sèches ni cassantes. J’ai gagné 5cm de longueur !

Photographie tirée du site D-Lab Paris

Entretien des longueurs – coupe des fourches

Aout 2021

Dès que je remarque que mes pointes s’emmêlent, qu’elles sont sèches et rêches malgré les soins, je les coupe moi-même à la maison. Pour cela je procède à la méthode « search and destroy« , c’est à dire que je coupe les pointes abimées une à une. Cette technique demande un peu de temps, mais c’est la seule solution si vous voulez entretenir vos pointes sans perdre en longueur.

Pour rappel : un cheveu abimé ne se répare pas. Les produits qui vous promettent le contraire ne font que recouvrir vos cheveux d’une épaisse couche de silicone, ce qui n’est absolument pas une bonne solution à long terme. D’ailleurs, n’hésitez pas à me dire en commentaire si le sujet vous intéresse, je serait ravie d’écrire un article à propos des silicones !

Ce qu’il faut couper :

Octobre : Deuxième coupe

Découverte du salon Kinsa Hair Spa à Rennes

Ma première coupe dans un salon spécialisé pour les cheveux bouclés

Kinsa Hair Spa c’est bien plus qu’un salon de coiffure. Rencontrer une spécialiste qui savait ENFIN comment prendre soin de mes cheveux, fût une grande première pour moi ! Si vous avez les cheveux bouclés, ondulés, ou crépus, et que vous vivez à Rennes : n’hésitez pas une seconde ! Synthia est une professionnelle, elle saura sublimer vos cheveux et rallumer la petite étincelle dans votre regard 🙂

Octobre 2021 – selfie au retour du salon, je pense que mon sourire en dit long 🙂

Novembre : je tente un éclaircissement en salon… Et c’est le drame.

Depuis ma tendre enfance je rêve d’une chevelure rousse…. Cet automne j’ai finalement cédé après des années passées sans me colorer les cheveux.

A l’origine j’avais rendez-vous en salon (je ne le mentionnerai pas dans cet article) pour appliquer un cataplasme de henné. Et en discutant avec la coiffeuse, je me suis laisser convaincre pour tenter en parallèle une mise en lumière avec un balayage à l’argile. Le problème, c’est que la coiffeuse n’avait jamais réaliser l’éclaircissement ET le henné dans un même rendez-vous et le protocole qu’elle a choisi de suivre n’était pas le bon…

Elle a d’abord appliqué le henné en racine, avant de faire l’éclaircissement sur les mèches en longueurs… Résultat : une énorme démarcation en racine…

En plus de cela, mes cheveux se sont éclaircit très (trop !) vite.

N’étant pas satisfaite, la coiffeuse m’a proposé une séance de rattrapage. Mais c’est à ce moment là que la catastrophe est arrivée : elle a réappliqué le produit sur les mèches pourtant déjà trop claires. Et le henné a fait barrage en racine, de sorte que les cheveux ne se sont pas du tout éclaircit. Je vous laisse voir le résultat…

Pour résumer voici les erreurs qui ont été commises :

  • Réaliser le henné avant d’éclaircir. Le henné forme réellement une gaine autour des cheveux, si vous souhaitez éclaircir il faudra toujours le faire AVANT.
  • Faire une technique de balayage sans partir de la racine…
  • Ne pas appliquer de patine, ni réaliser de coloration (qu’elle soit chimique ou végétale) sur les mèches éclaircies. Des cheveux décolorés auront toujours une teinte orange ou jaune. Il est absolument fondamentale de recolorer un cheveu qui a été décoloré. Pour cela il est tout à fait possible d’appliquer du henné, mais il ne faut jamais laisser les mèches à nu, le rendu est vraiment moche (il n’y a pas d’autres mots).
  • Ne pas faire de soin après la décoloration. Là je pense que c’est une erreur cruciale ! Lors du premier rendez-vous la coiffeuse ne m’a pas fait de masque. J’avais beau avoir des cheveux en parfaite santé, les mèches décolorées se sont totalement dégradées. Pour la première fois depuis des années j’ai revus des fourches… Les écailles de mes cheveux étaient largement ouvertes et je n’ai eu aucun soin pour les refermer. Résultat : des cheveux très abimés, des boucles qui se forment difficilement, des mèches qui s’emmêlent sous la douche, et des fourches.

Je regrette vraiment d’avoir fait cet éclaircissement… J’ai réussi à rattraper en partie les mèches grâce aux masques protéinés et aux rinçages acides, mais je vois bien qu’elles sont en bien mauvais état comparé au reste de ma chevelure…

J’ai également réussi à repigmenter les mèches qui avaient trop été décolorées grâce au henné, je vous présenterai ma recette dans un prochain article 🙂

J’attend de revoir ma coiffeuse chez Kinsa Hair Spa (j’ai rendez-vous le 26 février) pour lui demander conseils et savoir ce qu’elle pense de tout ça… Dois-je laisser pousser et continuer de recouvrir avec du henné ? Est-il possible d’aller dans un salon plus compétent pour effectuer une nouvelle coloration, plus harmonieuse en racine ? Je vous tiendrai au courant !

Janvier 2022 – il reste quelques mèches « oranges » mais j’ai réussi à rattraper la couleur après 3 Hennés ! En revanche j’ai de plus en plus de fourches…

Si ce format vous plaît, dites le moi en commentaire, je pourrai mettre en place un journal de pousse mensuel ou trimestriel !

Bonus : une petite compilation de mon parcours capillaire à retrouver sur Instagram 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :